Présentation‎ > ‎

Objectifs

Une chaire de recherche

La Chaire Philanthropie de l’ESSEC est une chaire de recherche qui se donne pour objectif de contribuer au renforcement de l’impact social des acteurs philanthropiques (individus, entreprises mécènes, fondations, fonds d’investissement à vocation sociale) par la production et la diffusion de connaissances sur la philanthropie en France et en Europe. Elle souhaite faire dialoguer la recherche académique et la pratique, qui sont encore trop isolées en matière de philanthropie comme dans d'autres domaines.

Elle souhaite notamment contribuer à : 
  • Développer les connaissances sur les spécificités de la (ou des) philanthropie(s) européenne(s),
  • Améliorer la prise en compte, par les acteurs philanthropiques, des enjeux de management de leurs initiatives (stratégie, gouvernance, gestion patrimoniale, etc.),
  • Renforcer la capacité des acteurs philanthropiques à mesurer l’efficacité et l’impact de leurs actions dans les différents domaines de l’intérêt général,
  • Proposer des contenus pédagogiques (enseignements à l’ESSEC, formation continue, production de cas pédagogiques) de qualité sur la philanthropie

Un ancrage européen 

L'essentiel de la connaissance en matière de philanthropie est aujourd'hui américaine, comme le sont la plupart des terrains de recherche et des données étudiés. La philanthropie a partie liée avec l’histoire des Etats-Unis et le dynamisme de sa société civile, ce qui explique la prégnance des travaux américains en la matière. Toutefois, d'autres traditions et pratiques philanthropiques existent par le monde, notamment en Europe.

Si jusqu'à présent, on sait encore peu de choses sur cette philanthropie européenne, notamment d’un point de vue académique, plusieurs programmes et centres de recherche
 sont apparus ces dernières années dans différentes universités et écoles de management : Center for Philanthropic Studies (University of Amsterdam), Erasmus Centre for Strategic Philanthropy (Erasmus University Rotterdam), Centre for Social Investment (University of Heidelberg), Centre for Charitable Giving & Philanthropy (porté par 5 universités britanniques), Centre for Philanthropy Studies (University of Basel), Chaire Baillet Latour Social Investment & Philanthropy (Université de Liège)... 

L'ESSEC participe à cette dynamique depuis sa création en 2011 et a rejoint un réseau de chercheurs européens créé en 2008 : The European Research Network on Philanthropy (ERNOP). En accueillant la 7e conférence d'ERNOP en juillet 2015, la Chaire Philanthropie de l'ESSEC a confirmé son ambition d'être un leader dans l'animation de la communauté scientifique européenne sur les questions de philanthropie.

Une ouverture sur l'Asie

La philanthropie asiatique est elle aussi en plein essor. De nombreux pays comme la Chine, l'Inde ou le Japon ont une tradition très ancienne de philanthropie, discrète, patriarcale et tournée vers la communauté ou le territoire d'origine des donateurs. Très souvent, il existe un lien fort entre les entreprises familiales et la philanthropie. Avec la mondialisation et le développement économique, la philanthropie en Asie devient plus visible, plus internationale. Elle se rajeunit et se féminise, cherche à se professionnaliser et à accroître son impact social. A Singapour, Hong Kong ou ailleurs, des fondations très structurées financent l'innovation sociale et les philanthropes deviennent des personnalités publiques. 

Comme en Europe, voire davantage, cette philanthrope reste méconnue mais son potentiel de développement est immense. Présente à Singapour depuis 2005, l'ESSEC accroît sa présence dans la région Asie-Pacifique avec la création d'un nouveau campus situé à Nepal Hill, inauguré en mai 2015. En capitalisant sur ce campus et l'expertise accumulée depuis sa création, la chaire souhaite développer un dialogue Europe-Asie et des connaissances comparées en matière de philanthropie.