Dissémination‎ > ‎Podcasts‎ > ‎

Le podcast "Vers une philanthropie stratégique"

Nous sommes heureux de vous présenter le premier podcast de la Chaire Philanthropie, "Vers une philanthropie stratégique" ! 

A travers les témoignages de 10 philanthropes français et l'éclairage des professeurs Anne-Claire Pache et Arthur Gautier, cette série de 5 épisodes illustre tour à tour les différentes dimensions de la stratégie en philanthropie. Dans leur ouvrage Vers une philanthropie stratégique paru chez Odile Jacob en 2020, les professeurs Peter Frumkin, Anne-Claire Pache et Arthur Gautier ont adapté au contexte français l'ouvrage de Peter Frumkin The Essence of Strategic Giving (2010). Parce que la philanthropie est avant tout une histoire d'hommes et de femmes, ce podcast donne une voix à ces concepts, incarne toute la diversité des approches possibles et montre comment se construit concrètement une stratégie philanthropique.

Découvrez sans plus attendre les premiers épisodes de cette nouvelle série !


💞 "Quelle valeur est-ce que je souhaite créer pour la société et pour moi ?", "Quel est mon objectif ?", "Quel changement positif je souhaite faire aboutir ?" Ces quelques questions sont au coeur et souvent à l'origine d'un engagement philanthropique. Dans cet épisode, le professeur Arthur Gautier met en lumière les ressorts de cette dimension et les différentes approches possibles. Pour illustrer cette variété des possibles, nous écoutons les témoignages de deux philanthropes : Sabine Roux de Bézieux (Fondation Araok, Fondation de la Mer, association Un Esprit de Famille) et Jean-François Rambicur (Fondation ARCEAL, association 1001 Fontaines).
Pour vous repérer dans l'épisode :
  • 0'00 : Introduction du podcast
  • 1'26 : Introduction à la dimension de la valeur
  • 2'16 : Présentation des intervenants
  • 3'18 : Sabine Roux de Bézieux et Jean-François expliquent tour à tour leur parcours et les grands objectifs de leurs fondations
  • 11'44 : Arthur Gautier fait le point sur leurs deux parcours et sur les points qui les distinguent 
  • 13'25 : Jean-François Rambicur et Sabine Roux de Bézieux nous racontent le fonctionnement de leurs structures philanthropiques : ils abordent donc en partie la dimension du Cadre logique (2ème épisode de ce podcast), qui est intrinsèquement liée à celle de la valeur. 
  • 21'28 : Arthur Gautier résume leurs témoignages, notamment les différents modes de sélection des projets évoqués. 
  • 22'15 : Sabine Roux de Bézieux et Jean-François Rambicur nous parlent de leur engagement en quotidien et du temps investi dans ces missions. 
  • 24'09 : Arthur Gautier définit la Valeur. 
  • 24'39 : Sabine Roux de Bézieux et Jean-François Rambicur mettent en mot cette dimension de la Valeur en racontant ce qui les anime, ce qui est au coeur de leur philanthropie et ce qu'est pour eux la philanthropie. On note les différences entre leurs deux approches. 
  • 30'05 : Arthur Gautier explique la différence entre une approche instrumentale et une approche expressive de la Valeur. Il insiste sur l'importance de trouver le bon équilibre entre ces deux visions pour maximiser son impact. 
  • 31'32 : Conclusion 

⚙️ "A qui donner ?", "Par quel biais donner ?", "Comment maximiser l'impact de mon don ?"  Ces quelques questions permettent d'établir un cadre logique, c'est-à-dire la chaîne de causalités qui permet à un don de générer un impact social donné. Dans cet épisode, Anne-Claire Pache, professeur titulaire de la Chaire Philanthropie de l'ESSEC, revient sur les différents éléments à prendre en compte au moment d'établir son cadre logique. Pour illustrer les multiples approches possibles, nous écoutons les témoignages de deux professionnelles de la philanthropie : Dominique Lemaistre (Fondation de France) et Elisabeth Elkrief (Fondation AlphaOmega).
Pour vous repérer dans l'épisode :
  • 0'00 : Introduction du podcast.
  • 1'25 : Introduction à la dimension du cadre logique.
  • 1'55 : Présentation des intervenantes.
  • 3'30 : Elisabeth Elkrief et Dominique Lemaistre racontent tour à tour l'histoire et les grands objectifs des fondations pour lesquelles elles travaillent.
  • 7'01 : Anne-Claire Pache analyse les différences entre les deux fondations et introduit la suite des témoignages, focalisée sur le cadre logique.
  • 7'50 : Dominique Lemaistre explique comment s'est peu à peu construit le cadre logique de la Fondation de France, quels axes d'activité ont été développés et pourquoi.
  • 10'12 : Anne-Claire Pache résume les activités de la Fondation de France et introduit le mode d'intervention différent qu'a choisi la Fondation AlphaOmega.
  • 11'02 : Elisabeth Elkrief explique le mode de sélection des projets soutenus par la Fondation AlphaOmega et sa stratégie de changement d'échelle. 
  • 15'37 : Anne-Claire Pache résume la stratégie de la Fondation AlphaOmega.
  • 16'09 : Elisabeth Elkrief explique le processus de due diligence de la Fondation AlphaOmega et le principe d'investissement social.
  • 18'10 : Anne-Claire Pache introduit la question suivante qui importe dans la construction d'un cadre logique : "par quel biais donner ?"
  • 18'31 : Elisabeth Elkrief présente les différentes formes de soutien qu'apporte la Fondation AlphaOmega.
  • 22'20 : Anne-Claire Pache introduit la notion de venture philanthropy.
  • 22'32 : Elisabeth Elkrief explique le concept de venture philanthropy.
  • 26'14 : Anne-Claire Pache revient à la Fondation de France et introduit son activité de fondation abritante.
  • 26'30 : Dominique Lemaistre présente les différentes formes d'accompagnement possibles pour les fondations sous l'égide de la Fondation de France. 
  • 28'23 : Anne-Claire Pache fait le lien entre le témoignage de Dominique Lemaistre et la théorie de la stratégie en philanthropie développée dans l'ouvrage.
  • 28'46 : Dominique Lemaistre raconte la manière dont s'est construit progressivement le cadre logique aujourd'hui adopté par la Fondation de France.
  • 36'25 : Anne-Claire Pache fait le lien entre les programmes "urgence" présentés précédemment par Dominique Lemaistre et la réaction de la Fondation de France pendant la crise du coronavirus. 
  • 36'56 : Anne-Claire Pache fait le point sur les deux témoignages et met en perspective les cadres logiques respectifs des deux fondations ; elle conclue.
  • 39'09 : Conclusion.

👤
"Quel niveau d'engagement et quel degré de visibilité est-ce que je veux pour mon don ?" Ces deux questions permettent de réfléchir au style que le philanthrope souhaite donner à son engagement philanthropique : distant et non-interventionniste ? Engagé et travaillant en proximité avec les bénéficiaires de ses dons ? Discret, voire anonyme ? Ou au contraire cherchant à rendre ses dons visibles ? Dans cet épisode, Arthur Gautier, professeur et directeur exécutif de la Chaire Philanthropie de l'ESSEC, revient sur les différents éléments qui peuvent guider la réflexion sur ce sujet et sur les questions à se poser pour agir en cohérence avec les autres dimensions et maximiser son impact. 
Pour illustrer les différentes approches possibles, nous écoutons les témoignages de deux philanthropes : Denis Duverne (Changer par le don) et Nicolas Poncin (Fondation des Épiniers). 

Pour vous repérer dans l'épisode :
  • 0'00 : Introduction du podcast.
  • 1'25 : Introduction à la dimension du style.
  • 3'03 : Présentation des intervenants.
  • 3'42 : Denis Duverne raconte son parcours, comment a vu le jour son initiative Changer par le Don et quels sont ses grands objectifs.
  • 8'12 : Nicolas Poncin explique à son tour son parcours et les origines de sa Fondation des Épiniers.
  • 13'00 : Arthur Gautier revient sur ces deux présentations et fait le lien entre la question du style et celle de la valeur.
  • 14'38 : Denis Duverne explique sa vision du monde et de la philanthropie. 
  • 18'28 : A son tour, Nicolas Poncin revient sur les idéaux et les valeurs qui guident sa philanthropie.
  • 22'01 : Arthur Gautier introduit la question du degré d'engagement du donateur, qui apparaît en filigrane des explications de Denis Duverne et de Nicolas Poncin sur la manière dont est structurée leur philanthropie. 
  • 22'14 : Nicolas Poncin explique comment s'organise sa philanthropie, entre les dons de sa fondation et son engagement bénévole personnel. Tout son mode de vie s'articule autour de cet engagement. 
  • 29'03 : Denis Duverne nous explique comment se traduit concrètement son engagement philanthropique, entre la présidence d'associations et la mobilisation d'autres donateurs via le lancement de son initiative. 
  • 31'39 : En faisant le point sur ces deux forts engagements, Arthur Gautier souligne leurs différences. Il donne ensuite la parole à Denis Duverne pour qu'il revienne sur l'originalité du format de Changer par le don, qui se passe notamment de véhicule.
  • 35'23 : Arthur Gautier fait le lien entre le format spécifique de Changer par le Don et l'importance pour Denis Duverne d'opter pour une forte visibilité médiatique. Il introduit cet enjeu de la visibilité pour les deux philanthropes. 
  • 35'57 : Denis Duverne raconte les enjeux culturels auxquels il s'est confronté dans le cadre de son initiative, sur le sujet de la visibilité des dons. 
  • 37'48 : Nicolas Poncin fait quant à lui le choix de la discrétion, en cohérence avec son caractère et sa faible notoriété. 
  • 38'54 : Arthur Gautier fait le point sur ces deux stratégies de visibilité aux antipodes. 
  • 40'16 : Arthur Gautier résume les différents apprentissages de ce podcast sur la question du style du philanthrope. 
  • 40'48 : Conclusion.


"Quand et à quel rythme donner ? Mon don aura-t-il plus de valeur aujourd'hui ou demain ?" En construisant sa stratégie, le philanthrope s'interroge ainsi à la fois sur la durée de son don (« Vais-je effectuer ces dons de mon vivant ou plutôt faire perdurer ma philanthropie sur plusieurs générations ? ») et sur son rythme de versement (« Vais-je distribuer mon argent au travers de petits dons récurrents ou d’un don majeur à l’occasion d’un événement important ? »). Dans cet épisode, Anne-Claire Pache, professeur titulaire de la Chaire Philanthropie de l'ESSEC, met en lumière les enjeux sous-jacents à de telles décisions. Pour illustrer les différentes approches possibles, nous écoutons les témoignages de deux philanthropes : Juliette Feeney-Timsit (FACT, French American Charitable Trust) et Tessa Berthon (Fondation La Ferthé). 

Pour vous repérer dans l'épisode :
  • 0'00 : Introduction du podcast.
  • 1'25 : Introduction à la dimension de l'horizon temporel.
  • 2'45 : Présentation des intervenants.
  • 3'42 : Tessa Berthon présente son parcours et les valeurs à l'origine de la Fondation La Ferthé.
  • 5'31 : Juliette Feeney-Timsit se présente à son tour et présente les valeurs de sa famille, à l'origine de FACT. 
  • 7'03 : Tessa Berthon raconte l'histoire de la Fondation La Ferthé et comment elle en est devenue la secrétaire générale.  
  • 8'35 : Juliette Feeney-Timsit revient sur la naissance de FACT, créée par son père Charles Feeney en parallèle de sa propre fondation et offerte à ses enfants. 
  • 11'38 : Anne-Claire Pache introduit la manière dont chaque fondation a progressivement précisé son objet. 
  • 12'38 : Juliette Feeney-Timsit explique le raisonnement qui a orienté les choix de financements de FACT. 
  • 15'18 : Tessa Berthon explique comment les grandes orientations des financements de la Fondation La Ferthé se sont peu à peu dessinés. 
  • 16'25 : Anne-Claire Pache introduit la question du cadre logique, c'est-à-dire la manière dont opèrent concrètement ces fondations.
  • 16'50 : Tessa Berthon explique comment sont choisis les bénéficiaires de La Ferthé et comment fonctionne la fondation.
  • 22'24 : Juliette Feeney-Timsit fait à son tour le point sur le mode de fonctionnement de FACT, et notamment sur l'attachement qu'accorde cette fondation au financement des frais de structure. 
  • 25'24 : Anne-Claire Pache présente la différence d'approche de ces deux fondations sur la question qui est au coeur de cet épisode : l'horizon temporel.
  • 25'47 : Juliette Feeney-Timsit explique pourquoi FACT a fermé en 2012 et comment a été mise en place une stratégie de "spend down" jusqu'à sa fermeture.  
  • 29'32 : Anne-Claire Pache résume l'approche de FACT et introduit celle de la Fondation La Ferthé, tout à fait aux antipodes. 
  • 30'17 : Tessa Berthon raconte toute l'importance de la transmission intergénérationnelle dans les valeurs de la Fondation La Ferthé, qui explique la volonté de la faire perdurer dans le temps.
  • 34'53 : Anne-Claire Pache revient sur les grands enjeux de l'horizon temporel et sur les autres dimensions stratégiques liées à ces questionnements. 
  • 35'53 : Conclusion.

🏛️ "Quel est le meilleur véhicule pour distribuer mes dons et atteindre mes objectifs ?" "Vais-je donner directement aux bénéficiaires ou passer par le biais d'une structure juridique (fondation, fonds de dotation ou association par exemple) ?" La décision de faire passer tout ou partie de ses dons par un véhicule philanthropique et le choix de la forme juridique adéquate pour le faire est une étape clé dans l’élaboration d’une stratégie philanthropique. Le philanthrope doit s’assurer que les caractéristiques du véhicule choisi soient alignés avec ses propres objectifs. Il est parfois possible de faire appel à plusieurs véhicules complémentaires... Dans cet épisode, Arthur Gautier, professeur et directeur exécutif de la Chaire Philanthropie de l'ESSEC, nous éclaire sur les enjeux de cette réflexion. Pour illustrer les différentes approches possibles, nous écoutons les témoignages de deux philanthropes : Crama Trouillot du Boys (Fonds de dotation et Fondation Impala Avenir) et Benoît Genuini (Fondation Amanjaya et Passerelles Numériques).

Pour vous repérer dans l'épisode :
  • 0'00 : Introduction du podcast.
  • 1'26 : Introduction à la dimension du véhicule.
  • 2'14 : Présentation des intervenants.
  • 2'46 : Crama Trouillot du Boys se présente et raconte les origines du fonds de dotation Impala Avenir.
  • 4'14 : Benoît Genuini se présente et revient à son tour sur les premiers pas de l'association Passerelles numériques et de la Fondation Amanjaya. 
  • 6'48 : Arthur Gautier introduit la dimension de la valeur, car les choix de nos deux invités sur la dimension du véhicule trouvent leurs racines dans le rapport qu'ils entretiennent à la philanthropie. 
  • 7'07 : Crama Trouillot du Boys raconte les valeurs qui l'animent et qui imprègnent sa philanthropie. 
  • 8'39 : Benoît Genuini raconte à son tour les valeurs à l'origine de son action philanthropique. 
  • 10'10 : Crama Trouillot du Boys nous donne sa vision de la philanthropie
  • 11'03 : Benoît Genuini nous partage à son tour sa vision de la philanthropie.
  • 12'00 : Arthur Gautier résume ces deux témoignages et introduit la dimension du véhicule. 
  • 12'28 : Benoît Genuini explique pourquoi il a d'abord créé une association puis une fondation.
  • 14'14 : Crama Trouillot du Boys explique comment son mari et elle ont d'abord créé un fonds de dotation avant d'être amenés à créer une fondation, puis une association.
  • 18'49 : Arthur Gautier analyse les choix de nos deux invités sur la dimension du véhicule. 
  • 20'14 : Benoît Genuini plonge au coeur du cadre logique de son association et de sa fondation, et notamment sur leurs modes de sélection des projets et de financement. 
  • 26'21 : Arthur Gautier fait le point sur les éléments soulevés par Benoît Genuini, différents de ceux de Crama Trouillot du Boys.
  • 26'47 : Crama Trouillot du Boys revient à son tour sur le cadre logique et détaille les activités en France et le mode de fonctionnement de ses différentes structures.
  • 34'33 : Arthur Gautier résume le mode de fonctionnement des du Boys et met en lumière les différences existantes avec l'approche de Benoît Genuini. Les deux stratégies ont pourtant abouti à la création de plusieurs véhicules. 
  • 35'10 : Arthur Gautier fait le lien entre le véhicule et les notions de style et d'horizon temporel des dons. 
  • 36'20 : Benoît Genuini raconte la manière dont il s'engage et sa manière de communiquer sur sa philanthropie, son style de philanthrope. 
  • 39'30 : Arthur Gautier revient sur le style de Benoît Genuini et pointe comment et pourquoi il diffère de celui de Crama Trouillot du Boys. 
  • 40'00 : Arthur Gautier conclut sur la question du véhicule et sur la manière dont ce choix s'imbrique dans les autres dimensions de la philanthropie stratégique. 
  • 40'46 : Conclusion.

👉 Pour approfondir les notions de ce podcast, découvrez sans plus attendre notre livre éponyme Vers une philanthropie stratégique !