Lunch & Learn 2012

Lundi 10 décembre 2012

Que nous dit la recherche académique sur le mécénat d'entreprise ? 

Le mécénat d’entreprise a fait l’objet d’un intérêt académique croissant depuis les années 1980, en parallèle de son essor dans les pratiques des entreprises. Cependant, les connaissances restent à ce jour très cloisonnées par disciplines (économie, sociologie, management, science politique, droit…) et de nombreuses zones d’ombre demeurent. Afin de présenter l’état des connaissances, la chaire Philanthropie de l’ESSEC a identifié et analysé plus de 160 publications académiques, principalement anglo-saxonnes. A l’occasion du 10e séminaire Lunch & Learn de la chaire, nous présenterons ces résultats qui intéresseront tous ceux qui souhaitent mieux comprendre les nombreuses facettes du sujet : comment définir le mécénat d’entreprise ? Quels sont les facteurs qui favorisent son développement ? Comment est-il organisé en pratique ? Quelles sont ses conséquences pour l’entreprise et ses parties prenantes ? 

Avec : 

  • Arthur GautierChercheur à la chaire Philanthropie de l’ESSEC

Podcast : Ecouter l’intégralité du séminaire

 

Jeudi 11 octobre 2012

La philanthropie en Amérique : retour sur une histoire exceptionnelle 

La philanthropie américaine, déjà abordée lors du premier séminaire Lunch & Learn, fascine autant qu’elle interroge. Elle fait la une des médias par ses milliardaires-donateurs et laisse rarement indifférent. Les Français la considèrent parfois comme un modèle à suivre, quand d’autres critiquent son caractère élitiste ou impérialiste. Mais l’image que nous avons de cette philanthropie est-elle fidèle à la réalité ? Quel rôle a-t-elle joué au long du « siècle américain » qui a consacré le capitalisme et la démocratie ? Indissociable de ces deux piliers, la philanthropie aux États-Unis est unique par son échelle, ses méthodes managériales et son enracinement dans la culture nationale. Les grands patrons philanthropes feraient presque oublier l’avènement d’une « philanthropie de masse » dès le début du XXe siècle, qui atteste d’une véritable démocratisation du phénomène. Quant aux relations entre l’État fédéral et le secteur philanthropique, elles sont à la fois très fortes et ambiguës, entre encouragement et contrôle. Dans son ouvrage Philanthropy in America, dont la traduction française vient de sortir chez Fayard, le professeur Olivier Zunz revient sur cette histoire exceptionnelle. 

Avec : 

  • Olivier Zunz, Professor, University of  Virginia, Author of "Philanthropy in America: A History" (Princeton University Press, 2011)

Podcast : Ecouter l’intégralité du séminaire.  

 

Mercredi 19 septembre 2012

Le mécénat doit-il être mis au service de la stratégie générale de l’entreprise ? 

En France comme dans de nombreux pays, le mécénat d’entreprise est une pratique ancienne, qui a connu un essor et un renouveau considérables à partir des années 1980. D’abord centré sur l’art et la culture, le mécénat s’est ensuite diversifié pour soutenir des causes sociales et environnementales, tandis que les entreprises ont enrichi leurs modalités d’intervention, impliquant leurs salariés, leurs clients ou les habitants de leurs territoires. Le mécénat a rejoint de fait les grands thèmes de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), ce qui pose désormais la question de sa place au sein de la stratégie de l’entreprise. Pour certains, le mécénat est un acte de liberté, indépendant du cœur de métier de l’entreprise. Pour d’autres, au contraire, il doit s’aligner sur la stratégie générale et servir les enjeux business. Comment penser la place du mécénat d’entreprise à l’avenir ? Conservera-t-il son identité et son altérité, ou sera-t-il remplacé par les concepts de Shared Value ou Blended Value, qui intègrent l’impact social au cœur de la chaîne de valeur de l’entreprise ? 

Avec : 

  • Maximilian Martin, Fondateur et Directeur général d’Impact Economy SA
  • Olivier Tcherniak, Président d’ADMICAL – Carrefour du mécénat d’entreprise

Podcast : 

 

Lundi 2 juillet 2012 

Philanthropy rises in the East: Trends and challenges for Asian philanthropy 

Over the past decades, Asian countries have benefited from an impressive economic growth. Asia leads the world in the number of new “high net worth individuals” (HNWIs), while a growing middle class now enjoys consumerism. Meanwhile, entrenched poverty, income inequalities and largescale environmental issues have become major concerns, especially in demographic giants such as India and China. Building on this “new wealth” linked to business successes, philanthropy is a vibrant phenomenon among Asian nations. As recent studies by UBS-INSEAD and Bain & Company show, a new generation of young philanthropists emerges at the crossroads of the business and community structures. How do these new trends complement more traditional approaches? How do generations differ in their philanthropic enterprises? What causes and practices are prioritized? What are the main challenges for Asian philanthropy and what can we learn from it? 

Avec : 

  • Rob John, Visiting senior fellow at the Asia Centre for Social Entrepreneurship & Philanthropy, NUS Business School, Singapore.
  • Filipe Santos, Professor at INSEAD Business School, Co-Author of the UBS-INSEAD study on Family Philanthropy in Asia.

Podcast : 

 

May 16th 2012 

Investir dans l’entrepreneuriat social : est-ce rentable ?

À lucrativité limitée, subventionnées, s’adressant à des populations non solvables… les entreprises sociales ne sont pas spontanément associées à la notion de rentabilité. Leur objectif principal est en effet de répondre à des besoins sociaux et non de générer du profit. Pourtant, elles peuvent créer de la richesse économique et leurs impacts sociaux ont une valeur, même si elle n’est pas exprimée directement en termes monétaires. Des méthodes, comme les Analyses Coûts-Bénéfices ou le Retour Social sur Investissement (SROI), proposent ainsi d’estimer le montant de valeur créée, économique ou sociale, pour chaque euro investi dans une entreprise sociale. Quels sont les principes de ces méthodes ? Comment les mettre en oeuvre ? Quelles sont les précautions à prendre ? Que nous apprennent leurs résultats ? 

Avec : 

  • Thomas Sorrentino, Responsable de la communication d'Ashoka Europe.
  • Émeline Stievenart, Chef de projet sur la Mesure de l'Impact Social  de l'ESSEC

Podcast : Ecouter l'intégralité du séminaire 

 

Mercredi 7 mars 2012

Les caisses d’épargne en France et en Italie : Un renouveau par la philanthropie ? 

C’est au XIXe siècle que les caisses d’épargne sont apparues dans de nombreux pays d’Europe. En France comme en Italie, ces caisses étaient avant tout des initiatives philanthropiques destinées à encourager l’épargne populaire et à stimuler l’économie locale. Fondées sur des valeurs humanistes, elles ont depuis connu un très grand succès ainsi qu’un plus grand encadrement par les pouvoirs publics. Depuis une vingtaine d’années, des réformes importantes ont modifié leur fonctionnement traditionnel, dans un contexte de rationalisation et de concentration de l’industrie bancaire. Aujourd’hui, elles sont concurrencées par les banques commerciales et confrontées comme elles à la crise. Et si c’était par un renouveau de leurs racines philanthropiques que les caisses d’épargnes parvenaient à se réinventer et à tirer leur épingle du jeu ? Quelles activités innovantes observe-t-on en France et en Italie ? Quelles leçons en tirer pour les autres acteurs de la philanthropie ?  

Avec : 

  • Angelo Miglietta, Secrétaire général de la Fondazione CRT (Cassa di Risparmio di Torino), basée à Turin.
  • René Didi, Directeur de l’Engagement sociétal de la Fédération nationale des caisses d’épargne.

Podcast :