Actualités‎ > ‎Evénements‎ > ‎Evénements 2014‎ > ‎

09. Etude sur l'engagement des collaborateurs

publié le 17 nov. 2014 à 02:05 par Arthur GAUTIER
http://chaire-philanthropie.essec.edu/ESSEC-engagement-collaborateurs-web.pdf?attredirects=0
Mécénat de compétences, pro bono, journées de solidarité, tutorat de jeunes en difficulté… Nombreux sont les projets dans lesquels les salariés peuvent s’engager au service des autres dans le cadre de leur entreprise. De plus en plus, les grandes entreprises françaises incitent et aident leurs salariés à s’engager, au-delà de leurs obligations personnelles, sur leur temps de travail ou leur temps libre, auprès d’associations ou dans le cadre de programmes conçus par l’entreprise elle-même. On observe le même essor dans des pays de cultures et de traditions variées comme le Royaume-Uni, le Brésil ou le Liban.

Conçus dans le cadre de politiques de ressources humaines ou de responsabilité sociale, ces projets sont censés être bénéfiques pour toutes les parties prenantes : l’entreprise, les salariés et les bénéficiaires. Pourtant, on sait encore très peu de choses sur cet engagement des collaborateurs pour l’intérêt général. Qui sont-ils ? Comment et pourquoi s’engagent-ils ? Quelles sont les conséquences de leur engagement ? C’est pour mieux comprendre ce phénomène que la chaire Philanthropie de l’ESSEC a mené une grande étude auprès de salariés engagés.

Cette étude s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche en psychologie sociale dont l’objectif est de comprendre les facteurs qui conduisent les salariés à s’engager durablement, sur le long terme. 

L’étude repose sur les réponses de 619 salariés engagés pour l’intérêt général dans 17 grandes entreprises basées en France (Bouygues Telecom, SAP, HSBC, La Banque Postale, Accenture…), interrogés par le biais d’un questionnaire en ligne administré au printemps 2014. Les entreprises ont été approchées avec l’aide de trois organisations professionnelles, qui ont accepté d’être partenaires de l’étude : Admical, IMS-Entreprendre et Le Rameau.